Musée-promenade de Marly-le-Roi Louveciennes
Florentin Damoiselet et Claude Huilliot, L’Amour avec guirlande de fleurs, tambour et casque, 1683 - 1684
Gille l'Aîné, Pendule, fin du XVIIIe siècle

Les collections du Musée-Promenade sont issues des œuvres et des documents rassemblés par Le Vieux Marly, association à l’origine de la création du musée.

Elles se sont enrichies par des dons et des achats grâce aux aides ponctuelles que reçoit le musée, comme celles de l’Association des Amis du Musée-Promenade, du Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées (FRAM) d’Ile-de-France ou d’autres mécènes. Le musée bénéficie également de dépôts d’œuvres d’autres musées, musée du Louvre, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, manufacture nationale de Sèvres…. La plupart de ces œuvres décoraient Marly.

 

Les collections permanentes permettent de découvrir la résidence royale de Marly.

L'Aurore, réduction de l'original de François Girardon de 1701

Tableaux, estampes, dessins et maquettes représentent le domaine, l’aménagement des jardins et l’extérieur des bâtiments. Des statues, antiques et modernes, provenant du parc, rappellent que le jardin constituait un véritable musée de sculpture en plein air.

L’intérieur du pavillon royal est évoqué par des peintures, décoratives et historiques, et par du mobilier.

Les carreaux de faïence des bassins et du célèbre pavillon des bains, issus de fouilles archéologiques, ainsi que les peintures de chasse contribuent à décrire le cadre de vie prestigieux qu’était Marly.

 

Jeton des globes de Coronelli, 1705

Les progrès scientifiques et techniques ne sont pas absents de la résidence royale comme en témoignent la présence des globes de Coronelli de 1703 à 1715 et la construction de la machine de Marly dont l’histoire et le fonctionnement sont dévoilés dans une partie du parcours.

Elisabeth Vigée-Lebrun, Madame de Saint-Huberty, 1780, dépôt du musée municipal de Saint-Germain-en-Laye

Des œuvres témoignant de l’évolution du domaine sous Louis XV et Louis XVI complètent la présentation de Marly.

 

 

Des objets liés à la favorite de Louis XV, Madame Du Barry, ainsi que quelques œuvres de la portraitiste de Marie-Antoinette, Elisabeth Vigée-Lebrun, rappellent le passé prestigieux de Louveciennes.

 

La présentation des œuvres varie en fonction des contraintes de conservation et de programmation des expositions.

logo musée de France

 

Le Musée-Promenade est labellisé musée de France

 

 

Pour tout renseignement complémentaire sur les collections :
collections@musee-promenade.fr


1820.59