Musée-promenade de Marly-le-Roi Louveciennes
Elisabeth Vigée-Lebrun, Sainte Geneviève gardant ses moutons, 1821

Le Musée-Promenade conserve des œuvres d’art sacré provenant essentiellement des églises paroissiales de Marly-le-Roi et de Louveciennes.

 

Objets

Couronne royale, XIXe siècle
Anonyme, Sainte Marthe, XVIIe - XVIIIe siècles

De nombreux objets proviennent de l’ancienne paroisse royale de Saint-Vigor de Marly : une pertuisane, hallebarde au fer ajouré, ornée d’une représentation de Louis XIV et des symboles royaux ainsi que des vêtements liturgiques, du XVIIe au XIXe siècle, d’une grande richesse.

 

 

 

 

Chasuble en soie, 1740 - 1750
Etole en drap d'or et brocard, XIXe siècle

Chasubles, étoles, manipules ou bourses sont en soie, taffetas, lampas ou velours et brodés de perles.

 

 

 

 

 

Peintures

Adrien Isenbrant, Vierge à l'Enfant, première moitié du XVIe siècle

La collection de peinture religieuse est essentiellement constituée de retables et de tableaux offrant un panorama des différents courants de la peinture religieuse européenne.

La fin du Moyen-Age est représentée par la Mise au tombeau (Ecole du nord, 1516) et la Vierge à l’Enfant d’Adrien Isenbrant, de la première moitié du XVIe siècle.

 

 

 

 

Ecole caravagesque, Saint Jean-Baptiste tenant un mouton, XVIIe siècle
Michaelina Wautiers, L'Annonciation, 1659

La peinture du XVIIe siècle est illustrée par L’Annonciation de Michaelina Wautiers (1659), et le Saint Jean-Baptiste tenant un mouton de l’école caravagesque.

Ce dernier rappelle une œuvre du même sujet qui décorait, au XVIIIe siècle, le pavillon royal.

 

 

 

 

Charles de Lafosse, Le Christ en Croix, deuxième moitié du XVIIe siècle

Le Christ en croix, de Charles de La Fosse est un véritable chef d’œuvre.

Cette huile sur toile peinte en 1685, qui ornait l’église Saint-Martin de Louveciennes, est classée au titre des Monuments Historiques.

Il faut encore mentionner Le Pressoir mystique dont l’iconographie rare exprime le sacrifice du Christ, ainsi que l’une des toiles d’Elisabeth Vigée-Lebrun, illustre résidente de Louveciennes. Réalisée en 1821 et offerte à l’église Saint-Martin de Louveciennes, Sainte Geneviève gardant ses moutons, représenterait la sainte sous les traits de la fille de l’artiste, décédée peu de temps auparavant. Ce tableau est la seule œuvre religieuse connue à ce jour du peintre.


2287.46