Musée-promenade de Marly-le-Roi Louveciennes
Jean Van Dongen, Vase paon, XXe siècle

Ce fonds se compose d’œuvres de styles et de genre différents allant du mobilier aux arts du feu.

 

Mobilier

Le musée présente une commode de François Mondon livrée à Marly en 1751 pour les appartements de Madame Henriette, fille de Louis XV, situés au premier étage du pavillon royal et une paire de commodes destinées au comte de Provence.

Ces dernières ont été réalisées par l’ébéniste flamand Daniel de Loose et livrées par l’ébéniste de la Couronne, Gilles Joubert. Elles sont ornées de marqueterie géométrique à cabochon de fleurs, d’une frise à la grecque représentant des tournesols entrelacés et de feuilles de lauriers en bronze ciselé et « surdoré d’or moulu ». Leur décor classicisant annonce le retour du goût pour l’Antiquité, dans les années 1770.

 

Arts du feu

Manufacture royale de Sèvres, Tasse et soucoupe, 1788

Les arts du feu sont représentés par les pièces du service en porcelaine « à petits vases et guirlandes » (1771) de Madame Du Barry, et par un ensemble de pièces provenant également de la Manufacture royale de Sèvres (fin XVIIIe siècle).

 

 

 

 

Jean Van Dongen, Boite en forme de canard, XXe siècle
Jean Van Dongen, Plat au décor de poissons et de vagues, XXe siècle

La céramique du XXe siècle est représentée par les créations de Jean van Dongen (1883-1970) qui a vécu à Marly.

 

En s’inspirant du règne animal, l’artiste a conçu des œuvres aux formes raffinées telles que le vase paon ou la boite en forme de canard.

 

Accessoires

A.-M. Jacoulet, Eventail peint, deuxième moitié du XVIIIe siècle

Parmi les objets coquets, typiques du goût du XVIIIe siècle, un éventail en papier et nacre, est orné de la comtesse Du Barry conversant avec son célèbre serviteur Zamor.

Au fond, se profile la colonnade du jardin du pavillon de musique de Claude-Nicolas Ledoux.


1908.45