Musée-promenade de Marly-le-Roi Louveciennes
Allain Manesson-Mallet, Château de Marly du coste du jardin, 1705

Frederico de Wit, Totius Africae accuratissima tabula, XVIIIe siècle

Les collections comprennent des instruments de mesure du territoire et du temps, des instruments d’observation du XVIIIe au XXe siècle, des cartes et des plans, des livres anciens, ainsi que des objets et des documents sur l’hydraulique.

 

 

Instruments

Le musée conserve un télescope de Claude Passemant (1702-1769), une pendule de l’horloger parisien Gille l’Aîné, du XVIIIe siècle, un sablier et un baromètre de la même époque, deux cadrans solaires, un niveau à bulle du XIXe siècle ainsi qu’un théodolite du début du XXe siècle.

 

Cartes et plans géographiques et topographiques
Jocondius Hondius, America, 1606

Les plus grands noms de la cartographie et de la gravure figurent dans les collections de cartes géographiques anciennes, tels Vincenzo Maria Coronelli et Jean-Baptiste Nolin, Philippe de la Hyre et Nicolas de Fer.

La carte de l’Amérique de Jocondius Hondius, gravée pour le premier atlas de G. Mercator, publié en 1608, et celle de L’Archipelague du Mexique de Coronelli, gravée chez Nolin en 1688, sont parmi les plus belles.

 

Nicolas Bion, "Différents compas", dans Traité de la construction et des principaux usages des instrumens de mathématique, 1725
Livres anciens

Parmi les livres anciens, deux ouvrages sont particulièrement remarquables : l’édition de 1718 de la Nouvelle Méthode de fortifier les plus grandes villes […] de la Jonchère, et l’édition de 1725 du Traité de la construction et des principaux usages des instrumens de mathématique, de Nicolas Bion.

 

 

 

Objets et documents sur l’hydraulique
Jeton de la machine de Marly, 1684

Le fonds relatif à la machine de Marly Histoire – Machine de Marly se compose d’objets d’une grande diversité : maquettes, tableaux, livres anciens, documents graphiques, objets commémoratifs et vestiges hydrauliques (conduites d’eau et robinet à boisseau).

La remarquable Vue de la fameuse Machine de Marly, par Lievin Cruyl, du début du XVIIIe siècle, et de nombreuses estampes de Nicolas de Fer, de Poilly ou de Mariette s’attachent à la description du fabuleux engin. Son inauguration est suivie, en 1684, de la frappe d’un jeton commémoratif.

 

Nicolas de Fer, La Machine de Marly, début du XVIIIe siècle

Deux maquettes, dont une animée, expliquent le fonctionnement de la machine de Louis XIV et de la machine à vapeur de François-Charles Cécile et Louis Martin.

 

 

 

Le musée expose aussi des plans techniques. Datant des années 1850-1880, ils ont été réalisés par les ingénieurs du service de la machine de Marly et visés par les directeurs successifs F.-C. Cécile et Xavier Dufrayer. La machine hydraulique de Dufrayer est représentée sur une aquarelle et sur le timbre-poste, dessiné et gravé par Henry Cheffer en 1939.

 


1870.43